Qui de l’homme ou de la femme est le plus intelligent ?

 Qui de l’homme ou de la femme est le plus intelligent ?
Afin de ne pas alimenter la guerre des sexes, nous dirons tout d’abord qu’il n’existe pas de différence entre le QI moyen d’un homme et celui d’une femme. Toutefois, on observe des écarts à la moyenne plus grands chez les hommes que chez les femmes. Ce qui accrédite la théorie populaire selon laquelle il y aurait plus de génies chez les hommes. Toutefois, la conséquence de cela et qu’il y a également plus d’imbéciles. Ce qui n’est pas le cas chez les femmes qui sont toutes plus ou moins au même niveau. Cette différence n’est cependant pas la seule. Il semble que les hommes soient plus à l’aise avec les dimensions spatiales (se repérer dans l’espace, manipuler des formes géométriques, etc.). Ces derniers seraient donc plus performants lorsqu’il s’agit de se diriger et de s’orienter. Quant aux femmes, elles seraient d’avantage expertes concernant la dimension verbale (vitesse d’articulation des mots complexes, qualité grammaticale des énoncés, etc.). Elles utiliseraient moins de « euh… » lorsqu’elles s’expriment. Au final, elles seraient bien plus à l’aise socialement que les hommes. (A ce propos, il y aurait deux à quatre fois plus de bègues chez les hommes. De même, l’autisme, qui est une pathologie du lien avec autrui, peut également être qualifiée de « masculine » et va donc dans le sens de ces résultats.) Tout ceci vient donc confirmer ce que le commun des mortels a toujours su, mais comment expliquer ces différences ? D’après Serges Ciccotti et son excellent livre 150 petites expériences de psychologie pour mieux comprendre l’autre sexe, il faut remonter à la préhistoire pour bien comprendre ces différences. Les hommes étaient en charge de la chasse et ont donc été naturellement sélectionnés selon leur capacité à se repérer dans l’espace qui augmentait alors leurs chances de survie et de reproduction. Les femmes étaient de leur côté bien plus fragiles que les hommes et, afin d’éviter les conflits et d’obtenir le soutien d’autres membres du groupe, le meilleur moyen était bien sûr d’user de leurs capacités sociales et verbales. De bonnes aptitudes dans ces domaines augmentaient donc leurs chances de survie et de reproduction.

Afin de nous aider à vous fournir un meilleur contenu indiquez-nous ce que vous avez pensé de cet article ? Très intéressant
Intéressant
Peu intéressant
Pas du tout intéressant

En apprendre plus encore


Commentaires

Nouveau commentaire
Les commentaires
Aucun commentaire enregistré.