Comment développer la confiance en soi ?

Comment développer la confiance en soi ?
Comme déjà indiqué, la confiance en soi est rarement globale même si elle tend à l’être au fur et à mesure qu’elle s’améliorer dans différents domaines. Simplement, parce que la confiance en soi qui nous permet de réussir dans un domaine nous fait nous sentir prêt à réussir dans n’importe quel domaine. C’est pourquoi il va vous falloir dans un premier temps chercher à progresser dans des domaines précis, de préférence ceux qui comptent le plus pour vous. Une fois atteint un certain niveau d’expertise, vous allez disposer d’une base solide pour étendre votre confiance. Voici donc quelques pistes pour améliorer la confiance en soi. A la fois localement, et globalement…

Apprendre à mieux se connaître

Apprendre à mieux vous connaître est l’étape préalable pour développer la confiance en soi. Vous devez effectivement tout d’abord savoir dans quels domaines il est important pour vous de réussir et donc de développer la confiance en soi. Et ce, afin de ne pas vous miner à cause d’échecs dans des domaines peu significatifs. Par ailleurs, établissez clairement vos atouts et vos défauts. De cette manière, vous ne ferez de plus pas d’efforts inutiles en vous éparpillant ce qui vous permettra d’atteindre bien plus rapidement vos objectifs. Sans ça, vous ne parviendrez que très péniblement à développer un minimum de confiance en soi.

Accepter d’être incompétent dans certains domaines

Du premier conseil découle le second. Naturellement, vous ne pouvez pas être efficace dans tous les domaines. Il faut donc apprendre à accepter d’être incompétent dans certains domaines. Assumez d’être nul en patin à glace va par exemple renforcer votre sentiment de compétence en équitation. De cette manière, vous revalorisez donc vos compétences dans vos domaines de prédilection. Ce qui va du coup venir booster votre confiance en soi dans ces domaines.

Se laisser convaincre

…qu’une chose est possible ! Naturellement, si vous êtes convaincu au fond de vous qu’une chose est impossible, vous ne parviendrez pas à développer suffisamment de confiance en vous pour y parvenir. C’est pourquoi mieux vaut considérer que chaque chose est possible du moment qu’on y croit. Pour cela, les exemples ne manquent pas. A vous donc d’aller chercher les références (témoignages, textes…) qui achèveront de vous convaincre et de transformer une intuition vaguement consciente en conviction réelle. Peu importe la source, cette information vous sera précieuse pour progresser.

Se trouver des modèles

De même que l’information que vous allez trouver, avoir des modèles est une excellente chose pour commencer à développer votre confiance en soi. De préférence, choisissez des modèles qui vous sont proches et qui ont un itinéraire que vous pourriez vous-même suivre. L’idée étant de pouvoir les voir à l’œuvre pour vous en inspirer, les imiter et finalement atteindre le même niveau de performance qu’elles. Si vous les voyez réussir des choses que vous espérez vous-même un jour pouvoir réussir, cela vous donnera évidemment beaucoup de confiance quant à votre réussite personnelle. Bien-sûr, ces personnes peuvent également être totalement fictives, juste une représentation idéale de celui que vous aimeriez être…

Accumuler des expériences positives

En matière de confiance en soi, rien ne remplace l’expérience. Plus vous aurez d’expériences de réussite dans un domaine, plus vous vous sentirez compétent dans ce domaine. Savoir que vous avez déjà réussi quelque chose, vous confère évidemment la conviction de pouvoir réussir de nouveau. Mais plus encore, vous permet de vous estimer capable de faire encore mieux. Ce qui va, de fait, vous tirez vers le haut. C’est donc d’expérience en expérience que vous allez construire progressivement une solide confiance en vous. Comme nous allons le voir, en partant du plus modeste au plus ambitieux…

Découper ses objectifs

Découper vos objectifs va vous permettre d’accumuler progressivement des expériences positives qui vont venir se surajouter les unes aux autres. Par ailleurs, vous allez par ce moyen éviter les échecs qui viendraient sinon entraver notoirement le développement de votre confiance en soi. Il faudrait alors tout recommencer ! Découpez-donc vos objectifs en un maximum d’étapes et ne passer à la suivante qu’après avoir réussi la précédente. Si malgré tout vous échouer à l’une de ces étapes (cf. « Accepter d’échouer »), revenez à l’étape immédiatement inférieure.

Valoriser la moindre réussite

Dans la suite du conseil précédent : valoriser la moindre réussite ! La plus petite étape réalisée doit être le plus significatif possible pour vous ! Cela vous permettra, par petits pas, de faire de grands bonds de confiance en soi. Voir peut-être même de sauter certaines étapes… Ne dévalorisez donc jamais les résultats que vous avez obtenus. Au contraire, considérez chaque chose comme un réel accomplissement. Ainsi, vous avancerez encore plus vite.

Placer ses critères de confiance en soi dans ce qui ne dépend que de vous

Si vos critères de réussite sont trop élevés, vous ne parviendrez jamais à rien. Si au contraire, ils sont facilement atteignables, vous toucherez le gros lot à chaque fois. Or, vos critères ne dépendent que de vous. Il convient donc de les rendre facilement accessibles. De plus, assurez-vous que vos critères de réussite ne reposent que sur votre propre action. Car si vous considérez, par exemple, que vous avez réussi quand vous obtenez de quelqu’un un certain comportement, les facteurs pouvant être à l’origine de ce comportement sont tellement nombreux qu’il y a de fortes chances pour que vous n’ayez finalement aucun lien avec le comportement de la personne.

Accepter d’échouer

Accepter d’échouer afin d’éviter de mettre à mal votre confiance en vous… Parce que quand on refuse d’échouer, on remet forcément en cause sa confiance en soi alors que quand on l’accepte, on continue d’être convaincu de sa capacité à réussir. De plus, il est normal d’échouer ! Même Superman échoue ! Considérer l’échec comme une étape préalable à votre réussite. Faites en sorte d’apprendre de vos erreurs et de vous en servir pour mieux faire. Se faisant, vous allez voir l’échec d’un autre œil et comme particulièrement utile quand on souhaite arriver à ses fins. A l’inverse, si vous abandonnez à la première difficulté, vous ne construirez jamais de sentiment de confiance en vous. Bien souvent, les gens qui ont le plus de confiance sont aussi ceux qui savent le mieux rebondir après un échec.

Soigner son état émotionnel

Quand vous accomplissez quelque chose dans un état émotionnel positif, vous le referez ensuite bien plus facilement que si vous l’aviez réalisé dans un état émotionnel négatif (stress, angoisse, tristesse…). C’est pourquoi un succès peut parfois être vécu comme un échec et ne pas engendrer une amélioration de la confiance en soi. Veillez donc à prendre le plus de recul possible et à développer une certaine notion de plaisir dans tout ce que vous faites ! Positivez au maximum en utilisant votre discours intérieur, en accentuant par exemple le côté excitant plus que le côté stressant. Surtout, évitez les situations trop déstabilisantes pour vous d’emblée et préférez un découpage minutieux de votre objectif (cf. « Découper ses objectifs »). Enfin, n’oubliez pas que les émotions négatives sapent aussi votre estime de soi (à ce sujet, si ce n’est pas déjà fait, lisez-donc les articles sur l’estime de soi).

Entretenir sa confiance au quotidien

La confiance en soi est quelque chose qui s’entretient au quotidien. Il vous faudra donc sans cesse fournir de petits efforts pour vous maintenir à votre meilleur niveau. Sinon, vous risquez de la voir s’amenuiser de jour en jour dès lors que ce que vous aurez accompli sera devenu pour vous un comportement habituel. La solution idéale pour parvenir à maintenir sa confiance en soi au top est de se fixer régulièrement de petits défis à réaliser qui soient suffisamment motivant pour vous apporter quelque chose. C’est en repoussant toujours un peu plus vos limites que vous irez loin !

Généraliser sa confiance en soi

Étape ultime : la généralisation de la confiance en soi. Faites-le bilan de vos expériences et notamment des épreuves que vous avez surmontées pour étendre votre confiance. Si vous parvenez à cerner très précisément les ressources avec lesquelles vous avez atteint vos objectifs, vous pourrez sans problème vous estimez capable de réussir dans n’importe quelle situation. Il s’agit donc de sortir des contextes précis pour les généraliser aux autres domaines de votre existence. Se faisant, vous allez vous sentir prêt à déplacer des montagnes et avancer dans votre vie avec une profonde conviction, réussissant tout ce que vous entreprenez ! Et croyez-moi, cela vaut le coup de prendre le temps de construire la confiance en soi…

Afin de nous aider à vous fournir un meilleur contenu indiquez-nous ce que vous avez pensé de cet article ? Très intéressant
Intéressant
Peu intéressant
Pas du tout intéressant

En apprendre plus encore


Commentaires

Nouveau commentaire
Les commentaires
Aucun commentaire enregistré.