21 conseils pour vaincre la timidité [2/2]

21 conseils pour vaincre la timidité [2/2]
Première partie de cet article à lire ici.

11) Avoir un plan et l’exécuter au plus vite

Se préparer avant chaque événement stressant revient donc à avoir un plan. De plus, cette technique à pour avantage d’éviter de vous faire hésiter trop longtemps. Plus vous hésitez, plus il vous sera ensuite difficile de passer à l’action. Les apprentis séducteurs utilisent dans ce but une technique qu’ils appellent la règle des trois secondes. Elle consiste à engager la conversation en moins de trois secondes considérant qu’il est ensuite trop tard pour tenter quoique ce soit. Appliquez cette règle vous permettra donc d’éviter de vous perdre dans des considérations qui vous mèneront assurément à la conclusion qu’il vaut mieux ne pas agir.

12) Faire taire son discours intérieur

Votre discours intérieur englobe toutes les gentilles paroles que vous vous adressez dans les moments angoissants. Du simple « tu es timide » à « quel pauvre naze que tu fais » en passant par « tu n’as aucune chance » et autres joyeusetés de même acabit. Votre mission va donc consister à prendre conscience de ces mots doux qui vous polluent l’esprit et de leur adresser une fin de non-recevoir. Si besoin, notez vos pensées telles qu’elles viennent puis chercher la contradiction. Transformez l’habituel « tu es timide » en « tu es timide MAIS tu t’améliores… », le « quel pauvre naze que tu fais » en « pas si naze que ça et tu le prouves » et enfin, le « tu n’as aucune chance » en « tu as autant de chance que n’importe qui. » Vous avez saisi je pense le principe et tous les dommages que laisser ce genre de pensées circuler dans votre esprit peut avoir sur la confiance en soi.

13) Se relaxer et se détendre

Parallèlement à l’incitation que vous allez vous imposer de sortir de votre zone de confort, il vous faudra apprendre à vous détendre. Avec l’expérience, vous arriverez à mieux gérer le stress, l’inconfort qui, je ne vous le cache pas, ne disparaîtront jamais totalement. Personne n’en ait complètement exempt, y compris les plus grands performers ! Il s’agit là d’une réaction naturelle et la différence réside dans le seul fait de savoir plus ou moins bien la gérer. Les professionnels savent comment en tirer parti et le stress les galvanise. Pour votre part, apprenez pour le moment à lâcher prise, à respirer profondément pour vous détendre, à rapidement détourner votre attention de manière à ne pas subir trop longtemps les émotions négatives… Ceci vous aidera à faire plus facilement face !

14) Se décentrer de soi

Le but de plusieurs de ces conseils est donc de vous aider à vous décentrez de vous-même et de vos pensées. Essayez au contraire d’avoir une meilleure lecture de ce qui se passe autour de vous et pendant les interactions. Faites l’effort de jeter un regard à 360° pour repérer les personnes avec qui vous pourriez engager la conversation. Sachez également repérer le moment propice. Pour tout cela, vous allez avoir besoin de vous focaliser sur les autres et non sur vous-même. Idem dans l’interaction. Ne vous souciez plus de ce que vous allez dire. Concentrez-vous sur les propos de votre interlocuteur, les vôtres viendront naturellement.

15) Changer d’état émotionnel

Si malgré tout vous sombrez dans les affres de vos pensées et émotions négatives, que vous sentez qu’il va vous être difficile de vous sortir de ce début de torpeur, de passivité, qui vous envahit petit à petit, il est temps de prendre le taureau par les cornes ! Pour cela, servez-vous de votre corps. Stimulez-vous physiquement, pour vous stimuler psychiquement ! En vous agitant physiquement, par exemple en étant dynamique dans vos mouvements, en adoptant une attitude positive et propice aux interactions (en souriant !) et même, si besoin, en exagérant les choses (pensez par exemple au sportif qui s’échauffe), vous allez induire cet état dans votre esprit. Vous allez créer ainsi un cercle vertueux qui va vous aider à sortir de votre mutisme.

16) Se servir d’un pivot

Autre solution pour vous sortir de votre mutisme, utiliser un pivot. Il s’agit d’une personne avec qui vous êtes à l’aise et qui va vous aider, en interagissant avec vous, à vous mettre dans de bonnes dispositions ! Vous allez ensuite transférer toute l’énergie positive que va vous donner votre pivot pour interagir avec les personnes que vous ne connaissez pas. Par la suite, une fois que vous aurez eu suffisamment d’expériences sociales positives, vous vous servirez de vos souvenirs pour y puiser de l’énergie positive qui vous permettra de rapidement vous mettre dans l’humeur adéquate pour entrer en interaction avec autrui.

17) Visualiser l’action hors situation

Visualiser les choses est un excellent moyen de vous apprendre à gérer la réaction de stress liée aux situations sociales angoissantes. Pour cela, prenez le temps de vous relaxer, de vous détendre et de ressentir des émotions positives pendant la visualisation. Représentez-vous accomplissant les objectifs que vous vous êtes fixés. Vous pouvez également aller jusqu’à imaginer le pire de ce qui pourrait se passer de manière à vous rendre compte que les conséquences ne peuvent être aussi dramatiques que vous l’imaginez. De plus, cela va vous permettre de réaliser que vous pouvez survivre sans difficulté à un échec et vous aidera à dominer votre peur. Pour aller plus loin, vous pouvez ensuite vous amuser à mimer une situation dans laquelle vous engageriez la conversation avec un inconnu. Vous travaillerez alors et la gestion du stress et déjà vos compétences sociales.

18) Visualiser l’action en situation

Si vous sortir de votre timidité est encore très difficile, contentez vous de vous mettre dans des situations où des interactions seraient potentiellement envisageables et visualisez-vous passant à l’action tout en travaillant sur vos pensées et vos émotions. Cherchez à vous sentir à l’aise dans ces conditions ce qui devrait être grandement facilité par le fait de savoir que vous n’agirez pas aujourd’hui. Une fois que vous aurez pris suffisamment confiance dans cette mise en situation visualisée, vous pourrez alors envisager de passer plus facilement à l’action. De plus, vous aurez eu tout le loisir de réfléchir à la meilleure façon de vous comporter.

19) Évitez les erreurs de représentation

En cherchant à lutter contre votre timidité, celle-ci va modifier vicieusement votre façon de percevoir et de vous représenter les choses. Pour prendre un exemple simple, vous allez par exemple avoir l’impression qu’une personne est pressée ou en colère, vous dire qu’elle ne veut parler à personne et dont qu’il convient de ne pas essayer de lui parler. Or, il est probable que cette impression soit largement erronée par votre timidité qui va vous pousser à vous saisir du moindre détail insignifiant pour créer une illusion et faire en sorte de vous donner une excuse pour ne pas agir. Il vous faudra donc un temps ne plus faire confiance à votre jugement. Ce, jusqu’à ce que vous soyez en mesure de vous faire une image du monde plus en adéquation avec la réalité.

20) Avoir ses petits rituels

Le rituel est un excellent moyen de déclencher – rapidement - chez vous un état qui sans cela serait inaccessible ou du moins difficilement accessible. De plus, le rituel a quelque chose de rassurant et il peut vous aider à vous mettre en confiance. Il va donc s’agir de vous créer un petit rituel qui va vous permettre de vous mettre rapidement dans les meilleures dispositions pour entrer en contact avec autrui. Pour cela, vous pouvez mettre en place un geste précis, chanter, vous remémorer un bon souvenir de vous passant à l’action, écouter une musique qui vous motive, vous visualiser atteignant vos objectifs, ou encore avoir une phrase déclic qui vous poussera à vous lancer… « On ne vit qu’une fois ! » « Fini la timidité ! » sont des phrases qui peuvent vous aider à sortir de votre zone de confort. Vous pouvez également utilisez des affirmations sur vous-même : « Je suis une personne confiante ! » « Aller Jean, tu peux le faire ! » A vous de trouver ce qui vous stimule le plus !

21) Faire des efforts constants

Quand vous cherchez à vaincre votre timidité, vous vous lancez dans un combat de tous les instants, 24h sur 24, et vous devez traquer tous les comportements, même les plus insignifiants, qui lui sont liés. Ne faites pas l’erreur, après vous être dépassé, de retomber dans vos travers au prétexte qu’après tant d’efforts, vous méritez bien un peu de repos. Au contraire, cette attitude va raviver vos vieilles habitudes. Ensuite, plus vous ferez d’efforts pour vaincre votre timidité, plus vos anciens comportements tenteront de refaire surface. Par conséquent, ne laissez pas vos vieux travers pointer le bout de leur nez et opposez leur toujours le comportement que vous briquez. Avec tous ces conseils, vous constaterez rapidement des progrès et qu’une fois le premier pas fait et l’angoisse désamorcée, les relations sociales sont d’une simplicité déconcertante.

Afin de nous aider à vous fournir un meilleur contenu indiquez-nous ce que vous avez pensé de cet article ? Très intéressant
Intéressant
Peu intéressant
Pas du tout intéressant

En apprendre plus encore


Commentaires

Nouveau commentaire
Les commentaires
Aucun commentaire enregistré.